ACCUEIL.
À PROPOS.
ANNUAIRE.
PRESSE.
PARTENAIRES.
CONTACT.

 

 

SYNDICAT PROFESSIONNEL INSCRIT A PARIS SOUS LE N° 18357 APE : 9411Z

Actions d'intérêt général  

Financé par une dotation ressortant du budget de l’Etat, le programme des recherches et actions d’intérêt général du CTTN-IREN colle étroitement aux besoins des secteurs professionnels de l’entretien des articles textiles. Il intéresse aussi les fabricants de l'objet des services qu'assurent ces derniers (textiliens et confectionneurs), concernés nécessairement par la problématique de l'entretien.

Les projets développés alimentent deux thèmes génériques :

- performances des nouvelles technologies d’entretien et incidence sur les textiles ;

- performances des structures textiles à l’entretien, amélioration de leur entretenabilité.

Performances des nouvelles technologies d’entretien et incidence sur les textiles

Les technologies mises en œuvre à l’entretien évoluent rapidement. Dans le domaine professionnel, majoritairement à l’origine des études d’intérêt général du Centre, les causes de ce phénomène sont d’ordre économique (développement de process plus efficaces), environnemental (entrée en vigueur récente de l’Arrêté-type 2345) ou directement liées à la matière d’œuvre textile (apparition de nouvelles structures à traiter en blanchisserie, …). Connaître leurs performances intrinsèques, leur incidence sur les caractéristiques des articles traités mais aussi leur poids dans l’évaluation du cycle de vie de ces mêmes articles intégrant l’impact sur l’environnement (y compris énergie) fait partie des priorités du CTTN-IREN.

Performances des structures textiles à l’entretien, amélioration de l’entretenabilité.

Le CTTN-IREN rassemble des informations pratiques sur l’entretenabilité (nettoyage à sec, lavage ménager, repassage au fer, …) des éléments constitutifs utilisés en confection (tissus, garnitures, entoilages, …) et des assemblages ainsi réalisés. Dans tous les cas de figure, une collaboration étroite avec les industriels textiles et confectionneurs concernés est établie.

Ce type d’étude a été orienté au départ sur des articles « grand public » (lin, soie lavée, étoffes polaires, structures fantaisies, …). Il peut s’agir aussi, en fonction des innovations du marché, d’évaluer la performance de nouveaux procédés d’ennoblissement ou de nouvelles structures.

Les articles pour collectivités devenant plus sophistiqués, une demande émane aussi des acheteurs dans ce domaine : l’entretenabilité étant à évaluer sur les matériels industriels rencontrés dans le secteur blanchisserie.

L’amélioration de l’entretenabilité des structures textiles touche naturellement l’adaptation des cycles d’entretien à leur nature. Elle peut aussi impliquer, en amont, une modification de la structure textile elle-même.

Le Centre est amené à opérer en partenariat avec d’autres Centres techniques et la communauté scientifique nationale (Universités, grandes Ecoles, …) ou européenne. En fonction des thèmes traités, il peut avoir accès aux aides publiques à l’échelle régionale, nationale et européenne.